Itaka Escolapios Itaka Escolapios

Il y a chanson… et chanson

Fecha: Friday 22 October 2021

Areas:
Coéducation

Edad:

  • 12-14 años
  • 14-16 años
  • 16-18 años

Objectifs :

  • Réfléchir sur la présence de valeurs telles que l'égalité et la justice dans les chansons, mais aussi de stéréotypes et de préjugés sexistes.
  • Encourager la réflexion et l'intériorisation des valeurs de manière motivante à travers des chansons.
  • Promouvoir les valeurs de non-violence, d'égalité, de justice...
  • Identifier et comprendre le rôle joué par de nombreuses personnes qui se consacrent ou se sont consacrées à la musique dans notre société, en la mettant au service d'une cause : le respect des droits de l'homme pour toute l'humanité.

Valoración:

(Ninguna valoración todavía)
Loading...

Plus de 80 % des étudiants de l'ESO affirment écouter de la musique tous les jours. Travailler en classe avec leurs chansons préférées sera donc l'un des meilleurs moyens de stimuler la participation, en encourageant le débat, la réflexion et l'échange d'opinions. 

À l’occasion de la Marche sur Washington, le 28 août 1963, Joan Baez et Bob Dylan faisaient partie des chanteurs qui ont mis leur voix au service d'une cause : la lutte pour le plein accès aux droits civils et l'égalité devant la loi pour les groupes qui n'en bénéficiaient pas. Cela fait maintenant 50 ans que des femmes et des hommes font de la musique engagée pour promouvoir l'égalité, la justice et la solidarité.

Cependant, ces valeurs ne sont pas toujours transmises par la musique, et de nombreux stéréotypes et préjugés sexistes sont encore présents dans des chansons que nous entendons régulièrement et que nous considérons comme normales.

Dans chacune des chansons, il est très important de faire une analyse des différents rôles attribués à chaque sexe et de découvrir, par le biais de questions, comment ils vivent ceux-ci dans leur processus de socialisation. Dans tous les commentaires où apparaît le concept « c'est un jeu, une couleur, un sport, un vêtement, une profession... de garçon ou de fille », faire réfléchir les élèves sur les questions suivantes :  Les jeux, les vêtements, les sports, les professions... ont-ils vraiment un genre ? Est-il possible de jouer à n'importe quel jeu, avec n'importe quel jouet, de porter n'importe quel vêtement, de pratiquer n'importe quel sport, ou d'exercer n'importe quelle activité, indépendamment du sexe ?

Cette activité commencera par la projection de quelques vidéos de reggaeton au choix des élèves, suivie d'une analyse du contenu des images et des paroles dans une perspective de genre. Après la réflexion du groupe, il leur sera demandé de partager d'autres genres de musique ou chansons qui peuvent présenter un contenu sexiste.

Ensuite, les clips vidéo de deux chansons connues seront projetés : Every breath you take du groupe The Police et Delilah de Tom Jones, en leur donnant les paroles sur papier, qu'ils devront traduire et analyser en petits groupes. 

Ils pourront également écouter d'autres chansons actuelles qui reproduisent les stéréotypes féminins actuels et les relations toxiques telles que :

“Love de way you lie”, de Rihanna et Eminem

“Hey, mama” de David Guetta et Nicki Minaj

L'activité se termine par la réponse à une série de questions incitant à la réflexion, telles que : Pensez-vous que seul le reggaeton est un genre musical sexiste ? ; Pensez-vous que la musique et le fait de chanter une chanson peuvent normaliser la violence à l'égard des femmes ? ; Pensez-vous que la musique incite à la violence ? ; Devriez-vous être plus attentif aux paroles des chansons ?  


Cette activité est proposée dans le cadre de la campagne de solidarité 2021-2022 :